Posturoblog

Le bien être au travail au service de la performance

Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) représentent un obstacle à la productivité de l’entreprise

Les TMS recouvrent un large ensemble d’affections de l’appareil locomoteur, pouvant être provoquées ou aggravées par l’activité professionnelle.

Ils se traduisent principalement par des douleurs et une gêne fonctionnelle plus ou moins importantes mais souvent quotidiennes.

Au-delà des TMS, nombreux sont les employés qui souffrent de maux de têtes plus ou moins intenses dus à l’utilisation permanente de l’écran d’ordinateur.

Plusieurs raisons expliquent l’apparition de ces douleurs.

Il s’agit souvent de phénomènes complexes qui associent :

  • positionnement sur le poste de travail
  • répétition des gestes
  • répétition des efforts oculaires pour les écrans d’ordinateur
  • répétition des efforts physiques
  • stress
  • manque de temps de récupération
  • troubles du sommeil
  • capacité de l’individu à subir une contrainte environnementale

Ces douleurs ont la particularité de se déclencher dans un premier temps sur le lieu de travail, puis d’augmenter petit à petit au cours de la journée et enfin de disparaître à l’arrêt de l’activité et pendant les congés. 

Si rien n’est fait vient ensuite une phase de chronicité qui correspond à la persistance des douleurs et ce même à l’arrêt de l’activité.

Dans la prise en charge de ces douleurs un aspect fondamental est négligé, il s’agit du processus postural. 

Le processus postural nous permet de nous tenir debout mais il nous permet aussi d’inter-agir avec notre environnement. Il occupe un rôle majeur dans notre activité professionnelle.

Il est assimilable à un système d’exploitation d’ordinateur. Il est l’élément central garant du bon fonctionnement des logiciels. Si celui-ci ne fonctionne pas correctement quel que soit le logiciel il ne pourra pas être exécuté comme il faut.

Si le processus postural est déstructuré c’est tous notre logiciel d’exploitation qui est perturbé et donc tous nos gestes et notre positionnement qui en est impacté.

L’activité professionnelle est une charge qui s’applique sur le processus postural, cette charge peut être physique par l’activité en elle-même avec des gestes répétitifs ou oculaire avec le travail sur ordinateur. Si le processus postural n’est pas suffisamment structuré alors cette charge est source de douleurs.

Les douleurs correspondent à la charge exercée sur le processus postural par l’activité professionnelle.

Un employé qui souffre de douleurs sur son lieu de travail n’est pas efficace et à terme pose des arrêts maladies pour récupérer.

En France, les TMS représentent 87 % des maladies professionnelles et le mal de dos représente 20 % des accidents du travail. En 2017, leur coût direct pour les entreprises s’est élevé à près de deux milliards d’euros à travers leurs cotisations accidents du travail et maladies professionnelles. Pour les salariés, près de la moitié des TMS entraîne de lourdes séquelles avec des risques de désinsertion professionnelle.

Source ameli.fr

Le risque d’absentéisme est élevé, il s’agit donc d’un véritable enjeu sanitaire doublé d’un enjeu économique pour une entreprise.

À quoi bon optimiser sa chaîne de production si les maillons indispensables que sont les employés souffrent et ne sont pas en mesure de s’y consacrer à 100% de leurs capacités?

Nous allons voir comment y remédier et optimiser la productivité d’une entreprise par l’amélioration du bien être des ses employés et la diminution du nombre d’arrêts maladie.

Le traitement de Posturoception permet de retrouver notre capacité de vivre une vie active sans douleurs 

Lorsque l’on souffre du travail sur un ordinateur ou que les efforts répétés sont source de douleurs il faut alors admettre qu’il y a un dysfonctionnement du processus postural.

C’est grâce au traitement de Posturoception que l’on donne les moyens à l’employé de garder un processus postural structuré malgré les efforts que requiert son activité et que l’on évitera l’apparition de TMS ainsi que des maux de tête.

La notion fondamentale à comprendre c’est qu’un processus postural structuré permet de supporter la charge qu’impose l’activité, qu’elle soit oculaire sur ordinateur ou physique par un effort, sans apparition de douleurs.

Pour mieux comprendre le phénomène des douleurs liées à l’utilisation d’ordinateur je vous invite à lire cet article : Les douleurs liées au travail sur ordinateur, un mal moderne.

L’objectif n’est pas de diminuer le temps passé devant son poste de travail mais d’en augmenter sa capacité à le faire sans douleurs à travers un traitement de Posturoception.

Le traitement de Posturoception traite la cause de l’apparition des douleurs et permet de diminuer en conséquence les causes d’arrêt de travail. 

Il est utilisé de manière :

  • curative pour les douleurs déjà présentes
  • préventive pour l’apparition de nouvelles douleurs et lésions

Intervenir sur le terrain

L’intervention en entreprise a pour but d’inviter les employés à la mise en place d’un traitement de Posturoception pour traiter et prévenir les douleurs lié à l’activité professionnelle en structurant le processus postural.

Ils peuvent alors retrouver la capacité de travailler sans douleurs et se consacrer pleinement à leur activité.

La consultation de 45 minute se compose:

  • d’un interrogatoire qui cherche à comprendre l’origine des douleurs 
  • d’un bilan de l’activité du processus postural aboutissant à l’explication de son impact sur le quotidien de l’employé
  • d’une restructuration du processus postural
  • d’une séance d’ostéopathie pour soulager les douleurs au plus vite
  • d’une mise en place d’un suivi pour structurer durablement le processus postural 
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer
0 Partages