Posturoblog

Processus postural et performance sportive

 

Par Romain Henaut, Ostéopathe DO.

Pour être performant, il faut tout d’abord avoir une bonne base de travail et s’entraîner sans douleurs

Lorsque le processus postural est déstructuré nous sommes mal positionnés dans le monde à chaque instant, nos articulations et nos muscles sont en contrainte permanente, que nous soyons debout, assis, couchés, au repos ou en action.

Ces contraintes sur les articulations, les ligaments et les muscles sont exacerbées durant l’activité sportive, des inflammations locales apparaissent, des tensions s’exercent sur les muscles et débute des douleurs chroniques et des blessures musculaires.

     –  Les douleurs sont de type articulaire, syndrome inflammatoire ou tendinopathie avec des exemples tristement célèbres comme la tendinite du tendon d’achille, le tennis elbow, le syndrome de l’essuie-glace ou la périostite tibiale. 

     –  Les muscles sont en contraintes permanentes, ils ne récupèrent pas ou mal, des crampes et courbatures apparaissent  puis viendront des lésions comme les élongations ou claquages.

Difficile d’être performant dans ces conditions, nombreux sont les athlètes qui voient leur saison perturbée ou interrompue pour ces raisons.

Le traitement de Posturoception permet de rétablir un fonctionnement sans douleurs du sportif en éliminant les contraintes articulaires, ligamentaires et les asymétries qui sur-sollicitent un muscle ou un groupe de muscles.

 

L’amélioration des Performances

À partir du moment où le sportif peut évoluer sans douleurs il faut alors travailler sur le développement de la force tonique.

Chaque sportif s’entraîne pour développer plus de force, plus précisément plus de force phasique volontaire. Le traitement de Posturoception développe en aval la force tonique involontaire.

La force tonique est complètement ignorée voire inconnue, elle est pourtant la clef de la performance.

Pour comprendre la notion de force tonique, rendez-vous sur l’article dédié Force tonique ou force phasique. 

On ne peut pas développer 100% de sa force phasique si le processus postural est déstructuré et que la force tonique est effondrée. Il s’agit d’une notion fondamentale dans la recherche de performance mais qui reste pourtant complètement ignorée.

Le traitement de Posturoception chez le sportif permet donc:

  • d’éliminer les contraintes articulaires responsables de douleurs et d’inflammations
  • d’éliminer les asymétries qui sur-sollicitent les muscles pour optimiser la récupération et limiter les blessures musculaires
  • de développer la force tonique involontaire qui est la force de soutien de la force phasique volontaire

La pratique du sport est intimement liée à l’activité du processus postural, il est donc impensable de vouloir être performant avec un processus postural déstructuré.

De même pour un athlète , si vous êtes sportif professionnel mais qu’il vous faut voir régulièrement l’ostéopathe pour “remettre en place le bassin” (asymétrie) ou si vous êtes sujet à des douleurs et blessures récurrentes (contraintes) il faut alors admettre qu’il y a un dysfonctionnement du processus postural.

À un certain niveau on ne peut plus parler d’un manque de technique ou d’entraînement.

Pour mieux comprendre ces notions je vous invite à lire l’article Comment la pratique sportive est conditionnée par le processus complexe postural.

Le traitement de Posturoception est un traitement curatif pertinent pour les sportifs dont les blessures récurrentes perturbent la progression.

Il constitue un avantage certain pour les sportifs en bonne condition physique en quête de performance.

Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer
0 Partages